Université d’Eté Espace Education 2014 du CNES

La cité de l'espace vue du ciel

Du 11 au 15 juillet 2014, à la Cité de l’espace de Toulouse, des enseignants de toute la France se sont retrouvés à la place des élèves en participant à l’Université d’Eté Espace Education 2014 organisé par le CNES.

Le Spatiobus du CNES avec la forte implication de bénévoles de l’association Planète Sciences Midi-Pyrénées, a proposé l’atelier co-disciplinaire « Ballon Expérimental ».

Le Spatiobus universite ete espace education 2014 (53)

Le contenu de l’atelier en bref : En trois séances, l’atelier « Ballon Expérimental » a permis, après des hypothèses qui ont été émises, d’élaborer un système qui a pu explorer l’atmosphère jusqu’à 30 km d’altitude. Ce système composé d’une nacelle expérimentale de moins de 2,5 kg (embarquant des expériences telles que la mesure de la température, la pression atmosphérique, la luminosité, radiomètre… et un enregistrement vidéo embarqué), et de sa chaîne de vol (ballon, parachute, réflecteur radar) a été réalisé par les participants.

Pour plus d’informations et d’images, rendez-vous sur le blog du Spatiobus

 

Un nouveau concept de la télémesure développé par Tenum : le Kikiwi

Le système Kikiwi est un système de télémesure scientifique, éducative et géolocalisé, développé et conçu par la société Tenum (http://www.tenum.fr/).

logo kikiwi

Il permet de récupérer le matériel envoyé réduisant son coût et son impact sur l’environnement.

Le Kikiwi peut être utilisé pour les projets éducatifs utilisant des vecteurs scientifiques tels que des ballons sondes, des bouées marines ou des fusées.

kikiwi

Grâce au système kikiwi :

Les données des expériences sont enregistrées sur carte microSD, et retransmises en temps réel sur PC

La trajectoire est transmise en temps réel.

trajectoire vol

La récupération du matériel est facilitée grâce à la réception des sms de localisation sur un téléphone et l’utilisation de l’application localisation avec réalité augmentée.

récupération ballon

Ce nouveau système a été récemment testé sur 2 vols de ballons sondes avec 100% de réussite.

Un outil qui semble avoir un bel avenir !!

Succès des campagnes de lâcher de ballons stratosphériques et de lancement des minifusées sur Midi-Pyrénées

Cette année, l’activité espace à Planète Sciences Midi-Pyrénées a battu son plein.

En effet, pas moins de 13 projets ballons stratosphériques et 11 minifusées ont été réalisés cette année sur la Région Midi-Pyrénées et au-delà.

RRMJ_4

UFAC_4

Les aspects techniques et novateurs de ces opérations intéressent les professeurs d’école primaire, collège, lycée et d’écoles supérieures. De plus, les compétences et savoir-faire des partenaires locaux et l’expérience acquise par les membres de la délégation en Midi-Pyrénées sur ces sujets-là ont permis à des équipes d’autres régions de mener à bien leur projet.

Le tableau ci-dessous présente la liste des équipes participantes cette année aux opérations « Un ballon pour l’école » et « Une fusée à l’école », deux projets éducatifs du CNES, délégués aux réseau Planète Sciences.

inscrits projets espace 2013-14-recadré

En 2014, ce n’est pas moins de :

-          18 professeurs directement engagés comme porteurs de projets, du primaire jusqu’en BTS,

-          340 jeunes de Midi-Pyrénées (Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Aveyron, Tarn), de l’Aude et de la Côte d’Or, acteurs direct dans la réalisation de ces projets,

-          8 bénévoles de l’association qui ont suivi techniquement ces projets tout au long de l’année

-          Des projets innovants comme tester le rendement de cellules solaires en fonction de l’altitude, des mesures de rayonnements atmosphériques en fonction de l’altitude en embarquant un spectromètre

-          Une intégration du projet ballon dans les projets d’étude de BTS (par exemples en système électronique et génie optique)

-          Du développement d’outils techniques en télémesure et en géolocalisation pour les ballons sondes, par la société Tenum avec leur nouveau système kikiwi

-          L’utilisation de nouveaux propulseurs pour les minifusées implicant une adaptation dans la fabrication des fusées par les élèves

-          2 lâchers de ballon lors des 11èmes Rencontres Régionales Météo Jeunes à la météopole de Toulouse

-          10 ballons sur 13 ont été lâchés à l’heure actuelle dont 8 ont été récupéré notamment grâce au nouveau système de télémesure de Tenum, le kikiwi. Ci-dessous, notamment la trajectoire du vol du ballon de la classe des Secondes du lycée Déodat,

volballondeodats

-          1 lâcher de ballon prévu lors du festival astro jeune de Fleurance le 7 août et un autre du Pic du Midi en septembre prochain par les étudiants de l’ISAE. 1 autre ballon du club Arduino est également en cours et sera lâché à la rentrée scolaire prochaine.

-          11 minifusées lancées sur 2 jours sur le site de Bourg St Bernard.

 

2014 a été une année riche en projet et en activité espace, et, Planète Sciences Midi-Pyrénées remercie :

-          tous ses partenaires (le CNES, la national, Tenum, Météo France, l’aviation civile, la DIRECCTE, l’aérodrome de Bourg St Bernard, la région Midi-Pyrénées et la ville de Toulouse),

-          tous les enseignants qui ont porté à bout de bras leur projet pour et avec leurs élèves,

-          tous ces bénévoles qui grâce à leur passion aux activités espace et à leur implication tous ces projets ont pû être suivis techniquement.

Quelques photos de projets ballons :

RRMJ_1

RRMJ_2

RRMJ_3

RRMJ_5

RRMJ_6

Quelques photos des projets minifusées :

UFAC_1

UFAC_2

UFAC_3

UFAC_5

UFAC_6

UFAC_7

UFAC_7[Résolution de l'écran]

Exposciences Midi-Pyrénées 2014

Toulouse_expo_science_2014_europeLes élèves du collège Montagne Noire

Du 03 au 05 juin 2014 a eu lieu l’Exposciences Midi-Pyrénées. Pendant trois jours, les élèves des écoles de toute la région ont été invitées à exposer leurs projets scientifiques, élaborés durant l’année.

Organisée par le CIRASTI, Exposciences « […] est un dispositif régional visant à promouvoir la culture scientifique chez les jeunes […]. » Cette année, les exposants ont été moins nombreux que lors de l’édition précédente (2012). Ils restent néanmoins toujours aussi créatifs : maquette de maison écologique, véhicules solaires, prototype automobile, sténopé, vélo fabricant divers jus de fuits, et même de la bière artisanale (!).

Plusieurs associations de culture scientifique et technique étaient présentes pour l’occasion en proposant diverses animations, dont Planète Sciences Midi-Pyrénées, qui a proposé des observations du Soleil et des ateliers autour de l’énergie solaire.

IMGP0533Après la théorie, mise en oeuvre du principe d’action-réaction

Le CNES était également présent à travers les animations du Spatiobus qui proposait des ateliers autour du lanceur européen Ariane 5, expliquant ainsi leur rôle et leur fonctionnement suivi d’une mise en pratique avec la fabrication de « picofusée ».

Des « ingénieurs » motivés, une météo plus que favorable : rien n’aurait pu empêcher l’observation de notre étoile et le décollage des fusées !

Un mois de juin riche en événements !

Après un mois de mai conclut en beauté par la 10e édition des Défis Solaires, Planète Sciences continue sur sa lancée, avec notamment au programme :

Exposcience, du 3 au 5 juin, salle Mermoz (île du Ramier),

Participation dans le cadre de la Journée Mondiale des Océans, le 8 juin, à l’espace Jean Vauchère de Colomiers.

L’association proposera ensuite des ateliers Picofusée, dans le cadre de Rio Loco, sur le Cours Dillon, du 11 au 15 juin.

IMG_8013

A partir du 17 juin, c’est du côté de l’Ariège et plus précisément de Pamiers, que PSMP sera dans le cadre de Circuits des Sciences.

Le 25 juin, dans le cadre de la Journée de l’Environnement, atelier D3E sur la journée (Empalot), suivi d’une soirée d’astronomie.

Début de la saison des soirées d'astronomie le 25 juin à Empalot
Début de la saison des soirées d’astronomie le 25 juin à Empalot

Succès de la 10ème édition des Défis Solaires Midi-Pyrénées

Les Défis Solaires Midi-Pyrénées 2014 sont marquées cette année par :

-          un fort taux de participation des établissements scolaires avec 38 écoles primaires, 13 collèges, autant de lycées techniques et 7 clubs, représentant près de 1000 participants

-          une répartition géographique exemplaire touchant 7 départements sur 8

-          une année anniversaire vue que 2014 illustre la 10ème édition de cette opération

collège_2_recadrée    lycées_4_recadrée         village_solaire_3_recadrée

Un fort taux de participation

Les rencontres permettent aux élèves de présenter et de valoriser le fruit d’une année de travail en classe.

Ces rencontres ont commencé à Tarbes (65) le vendredi 16 mai, au stade Maurice Trélut.

DS_Tarbes-recadré

Sur les 25 classes inscrites, 12 ont pû se présenter et relever les défis de vitesse et d’endurance.

Ces rencontres ont continué la semaine suivante. Pas moins de 22 projets dans la catégorie « primaire », 10 projets dans la catégorie « collèges », 13 projets dans la catégorie « lycées » et 5 projets dans la catégorie « loisirs » se sont présentés les 23, 24 et 25 mai à la Cité de l’espace de Toulouse.

primaire_2_recadrée          primaire_1_recadrée

collège_3_recadrée      avec_Mr_JF_Clervoy_recadrée

lycées_1_recadrée     lycées_2_recadrée

loisirs_1-recadré    loisrs_2_recadré

Et enfin, pour la première fois dans la vie des défis solaires, vont se dérouler les rencontres dans le Tarn, dans le petit village de Tauriac, le vendredi 13 juin pour accueillir 8 véhicules.

Malgré une météo peu clémente le vendredi après-midi, les participants ont fait preuve de ténacité en maintenant leur véhicule sur la piste… et tout dans la joie et la bonne humeur.

collège_4_recadré

Une répartition géographique exemplaire

Le tableau ci-dessous présente l’origine géographique des classes participantes : l’Ariège, l’Aveyron, la Haute-Garonne, le Gers, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et enfin les Hautes-Pyrénées ont répondu présente à cette opération.

répartition géographique_recadré

Des équipes venant d’autres régions souhaitant participer aux Défis Solaires Midi-Pyrénées se sont inscrites dans la catégorie « loisirs ».

2014, une année anniversaire

A l’occasion des 10 ans, un village solaire a été mis en place pour offrir à notre public un panel d’informations et d’activités en rapport avec l’énergie solaire.

Au programme riche et varié a été proposé :

-          de nombreux exposants avec :village_solaire_1_recadrée

Espace énergie avec : l’ADEME, Pôle Derbi, Tescol, Siréa

Espace formation avec : Bac STI2D, Ecole supérieure La Raque, ADRAR, INSA

Espace institution avec : Ademe, UFC Que Choisir

Espace innovation avec : Four solaire d’Odeillo, Pol’O Solaire, Honda

Le Spatiobus du Centre National d’Études Spatiales (CNES)

-          des conférences grand public : Conférence_recadrée

une sur les avantages des énergies renouvelables animée par Stéphane Astier, Professeur à l’INP-ENSEEIHT de Toulouse et concepteur de la voiture solaire Soleilada, et, la seconde autour d’un film documentaire The Sun Trip, relatant un voyage extraordinaire entre la France et le Kazakhstan, fait uniquement en vélo solaire

-          des ateliers d’animation comme « construis ton véhicule solaire ».village_solaire_2_recadrée

Un grand jeu concours a été mis en place. Chaque jour un tirage au sort a permis à un participant de gagner un lot.IMG_7956-recadré

Planète Sciences Midi-Pyrénées voudrait remercier tout particulièrement les enseignants impliqués dans ce projet sans qui les défis solaires n’existeraient pas, mais également :

-          ses partenaires organisateurs : Délires d’encre, le lycée Déodat de Séverac et la Cité de l’espace,

-          ses partenaires institutionnels : l’Europe, la région Midi-Pyrénées, la ville de Toulouse, la Cité de l’espace et les Amis de la Cité, le Centre National d’Études Spatiales (CNES),

-          ses bénévoles et ceux de Délires d’encre assurant toute la logistique et l’encadrement de cet événement.

Planète Sciences accueille des étudiants de l’UPS

Dix étudiants en licence de Mécanique de l’Université Paul Sabatier ont suivi un stage du 19 au 23 mai dans nos locaux, à Ramonville . L’objectif du stage ? Améliorer la modélisation physique pour le calcul des trajectoires des micro-fusées.

Ce stage s’inscrivait dans le cadre d’un « parcours innovant » destiné aux étudiants de L2 de mécanique, et qui s’est déroulé tout le long du 2ème semestre de l’année universitaire. Ce parcours spécial a été financé par l’IDEX Université de Toulouse dans son programme  « Innovations en licence » qui a pour but de « promouvoir l’excellence scientifique et pédagogique ».

Tout au long du semestre les 10 étudiants ont pu bénéficier des locaux et du savoir-faire pédagogique de Planète Sciences. Au menu : renforcement en programmation grâce aux miniRobots développés à l’association, utilisation du jeu vidéo Kerbal Space Program,  intervention en classe pour le suivi de nos projets scolaires et une semaine complète de stage à Planète Sciences autour des micro-fusées.

Les miniRobots doivent ramener le plus de verres possible. Arbitre expert : Antoine.
Les miniRobots doivent ramener le plus de verres possible. Antoine est notre arbitre expert pour la robotique.

Ils ont été encadré durant le semestre par Jean-François Parmentier, initiateur du projet, bénévole à Planète Sciences et enseignant à l’Université Paul Sabatier : « Les avancées récentes en électronique et en informatique nous permettent de transformer nos outils pédagogiques, destinés initialement aux plus jeunes, en outils pédagogiques et scientifiques pour les étudiants. Pour les micro-fusées, nous avons spécialement développé un capteur d’altitude embarqué qui retransmet en direct au sol l’altitude de la fusée au cours de son vol. On peut ainsi utiliser ses données pour les confronter à nos modélisations théoriques. »

Mesure d'altitude réalisée grâce au capteur embarqué
Mesure d’altitude réalisée grâce au capteur embarqué

 

En plus de l’aspect concret, très complémentaire de leur formation théorique, l’accueil de l’association et l’aspect ludique des activités proposées ont été très appréciés par les étudiants. Diffuser la culture scientifique et technique est le cœur de l’association. Elle trouve un intérêt supplémentaire dans cette action en se faisant connaitre auprès d’un public de futurs scientifiques qui sont ainsi sensibilisés à la diffusion de la connaissance. Ainsi, 5 étudiants ont décidés de suivre l’agrément micro-fusée qui leur permet d’encadrer à leur tour cette activité auprès des plus jeunes et Cathia sera animatrice cet été au secteur loisir pour valider son stage de licence de 6 semaines.

5 étudiants de Paul Sabatier ont suivi l'agrément microfusée en février dernier. A droite, Cathia, qui animera cet été nos séjours de vacances.
5 étudiants de Paul Sabatier ont suivi l’agrément microfusée en février dernier. A droite, Cathia, qui animera cet été durant nos séjours de vacances.

 

 

 

 

Un séjour pas comme les autres

Zom sur un chantier de plus de 17 millions d’années

Du 13 au 31 juillet 2014 «Les paléontologues en action – chantier »

Plus d’infos ici

Photo-027

Descriptif du séjour : Découvert en 1987, le gisement paléontologique de Montréal-du-Gers est un des sites majeurs d’Europe et le plus important découvert en France depuis un siècle. Il est daté d’environ 17 millions d’années. Dans le gisement, une riche faune fossile a été dégagée ; plus de 90 espèces de vertébrés ont été répertoriées, incluant 50 espèces de mammifères, de reptiles, d’amphibiens et d’oiseaux. Les restes de l’Ampéloméryx (Cerf Girafe), un ruminant préhistorique d’une espèce inconnue jusqu’alors a vue le jour.

Déroulement : Avant de te lancer dans la grande aventure, tu commenceras par découvrir les méthodes utilisées par les professionnels en paléontologie. Ensuite place à l’aventure sur un vrai site de fouille. Explore avec minutie et fais à ton tour des découvertes sur les mammifères.Paléo Photo-028-150x150

Au programme de ton séjour : Observation, déduction, empreinte, identification, technique de terrain… Lors du séjour tu vas avoir l’occasion de rencontrer des professionnels du métier et échanger sur les métiers de paléontologue et d’archéologue. Prêt pour l’aventure ?

2013-07-18-12.23.31.resizedbandeau-gite

La 10ème édition des Défis Solaires Midi-Pyrénées

Des dizaines de véhicules d’élèves et de passionnés sont attendus du 23 au 25 mai à la Cité de l’Espace. Cette année s’annonce festive afin de célébrer les 10 ans des Défis Solaires et les 20 ans de Planète Sciences Midi-Pyrénées.

Defis_solaires

Au programme : courses de pilotage, épreuves d’endurance, animations et la grande finale nationale des Défis Solaires pour terminer en beauté !

Pas seulement une course : un projet humain

courses2008-1 courses2008-3_compressée

Les Défis Solaires sont l’occasion de conclure toute une année de travail scolaire. Près de 1500 jeunes font preuve de dextérité pour relever des défis de vitesse, d’endurance et de slalom.

Un événement tourné vers un public famille

Tract_défis_solairesV4-1Tract_défis_solairesV4-2

Rencontrer, échanger, pratiquer, sont les trois grands axes du village solaire. Plusieurs domaines y seront représentés : la santé, les innovations, les formations professionnelles, les installateurs et bureaux d’études, les structures de conseils sur la consommation en énergie solaire, les initiatives et autres projets de sensibilisation à l’utilisation des énergies renouvelables.

defis

Les plus jeunes se retrouveront autour d’ateliers pratiques et d’animations scientifiques, pendant que les plus grands pourront assister à des conférences au cœur de la Cité de l’Espace autour des grands thèmes liés à l’énergie solaire.

Sont prévues une conférence avec Jean Marc Satgé et Lionel Candille (2 aventuriers à vélo solaire) de 16h à 17h30 le samedi 24 et une conférence avec Stéphan Astier (chercheur au CNRS et concepteur de la voiture solaire Solelhada) de 15h à 16h30 à la Salle Altaïr de la Cité de l’Espace.

On vous y attend !

A bientôt

Le Spatiobus à l’école Ducau de Castelsarrasin (82)

Le mardi 8 avril 2014, le Spatiobus est intervenu dans le Tarn-et-Garonne, et ce dans le cadre d’un projet socioéducatif lié à l’astronomie mené par Mme Sabrina Gide, enseignante à l’école Ducau de Castelsarrasin, et ses élèves.

En plus de l’implication de M. Albarede, ancien professeur de mathématique et vulgarisateur scientifique, et de M. Blanchard, astrophysicien et professeur à l’Université Paul Sabatier de Toulouse, le Spatiobus du CNES, dont Planète Sciences Midi-Pyrénées assure l’exploitation, a permis d’apporter un complément aux connaissances des jeunes déjà bien initiés en matière d’activités spatiales.

Au menu de la journée, une exploration de notre système solaire avec en zoom sur les missions en cours où le CNES est partie prenante comme la mission Mars Sciences Laboratory (MSL) et les dernières nouvelles du rover Curiosity foulant actuellement le sol de la planète Mars, ou encore la comète Churyumov-Gerasimenko qui vient d’être rattrapée par la sonde Rosetta, sonde lancée il y a 10 ans depuis la Terre. De quoi est principalement composée une comète ? Comment fait-on pour lancer une sonde ou un rover ? Quel principe physique utilise une fusée pour décoller ?… A travers les explications de l’intervenant, des quiz et des fabrications, les élèves ont pu répondre à ces questions et bien d’autres, en tournant les yeux vers notre atmosphère terrestre allant bien au-delà… dans l’espace !Lancement de picofusées

Après la théorie ludo-éducative, place à la pratique avec le lancement de picofusées utilisant le principe d’action-réaction : …3, 2, 1 TOP Décollage !

Une aventure pour les jeunes