Attirer des jeunes a la coupe de France de Robotique

Le plus célèbre des concours de robotique français dédié à tous les jeunes amateurs de nouvelles technologies.
[EN FRANCAIS UNIQUEMENT - ONLY IN FRENCH]
User avatar
areabot
Posts: 1
Joined: Sat 10 Sep 2016, 21:05

Re: Attirer des jeunes a la coupe de France de Robotique

Post by areabot » Wed 14 Sep 2016, 22:11

(c'était très cool, l'initiative du sondage !)

1er msg sur le forum pour contribuer un peu à ce sujet (qui s'étale un peu sur 3 discussions en même temps, donc je sais même pas sur lequel poster)
Mon objectif :
- expliquer que ce n'est pas qu'un problème d'avoir que des équipes de vieux, je pense que c'est plus général, et j'essaie de partager ici le diagnostic.

Pour le contexte, je n'ai pas encore 30 ans, (ce sera ma 10ème coupe en 2017). Mais mon mari les a déjà dépassés.

Côté Areabot, c'est clairement pas avec un Wall-E en carton mousse, une Eve qui flotte par sustentation magnétique, ou un BB-8 qui roule en perdant la tête qu'Areabot va arriver en phase finale :-) :-).

D'ailleurs, même si BB-8 avait bien besoin de soudures, je prenais toujours le temps d'expliquer son fonctionnement aux enfants de 10 ans, qui passaient au milieu des stands, et demandaient "dis, dis, Madame, comment ça marche ?".
J espere que ca attirera des jeunes dans 10 ans lol.

Je comprends tout à fait le dilemme de planètes sciences.

1) Ne tient pas à se retrouver avec un concours de quarantenaires.
2) Imaginez l'équipe d'étudiants qui arrive 17ème, cette équipe là aussi serait contente d'être en phase finale et d'affronter RCVA ou l'ESEO, et frustrée en se disant qu'il y a peut-être 8 équipes composées de " 4-5 vieux"
3) Côté sponsor, énormément d'efforts pour toucher les futurs jeunes diplômés. (Vieux trentenaire, tu n'intéresses pas les sponsors)

A un moment, il faudra aussi laisser la place aux jeunes !!


D'un point de vue personnel, ça fait depuis bien longtemps je suis sortie d'école que je reste en soutien d'une équipe d'étudiants (Trésorière, aide au débug, 'la soudure n'a pas pris, le courant ne passe pas", étiqueteuse masquée,...) .
Je constate les mêmes problèmes de "recrutement" au niveau local (Telecom Robotics). Quand j'étais en 1ère année en 2007, on partait à 16 à la coupe. En 2016, on finit l'année à 8, en comptant les 2 dinosaures Areabot (28 et 33 ans)

Les raisons principales évoquées par les étudiants
1) ils ont déjà des projets scolaires bien prenants étalés sur plusieurs mois (c'était 2 semaines à mon époque... l'école s'est améliorée...)
2) ils font partie d'autres associations. (il y a toujours eu concurrence)
3) beaucoup font joujou avec Arduino / Raspberry Pi, et viennent au club de robotique mais dans l'objectif de développer des projets persos (drone maison, trieur de bonbons,...)
4) ils ne savent déjà pas faire 1 robot alors 2... Quelque part, le gap paraît très important (et c'est super dur de les convaincre de faire quelque chose de simple... en tout cas au début).
5) L argument E=M6 ne prend plus. La coupe de France de Robotique ne "vend plus du rêve"

Bref, la génération qui a la vingtaine découvre la robotique autrement. Je pense qu'il y a davantage jeunes qui font des projets + ou - électroniques/informatiques qu'avant. En revanche, la CdFR ne les attire pas forcément.

En attendant, chez nous, les ancêtres s'amusent (Areabot), racontent les conneries à ne surtout pas refaire (malheureux, pas un interrupteur on/off sur le côté, et si vous heurtiez un obstacle !), et les jeunes bossent ;-) (Telecom Robotics). En début d'année, ils désossent Wall-E pour découvrir.A la coupe, ils viennent lancer un robot d'Areabot pour découvrir l'ambiance de l'arrière-scène sans la pression du "vrai robot".

J'espère que cela permet de contribuer au "comprendre pourquoi les jeunes semblent déserter", en tout cas d'après l'expérience que j'en fais.

Post Reply