Entre les robots et les gamins, le courant passe !

Emmanuel CHARLOT – Ouest-France – le 28 mai 2014

C’est la semaine du festival Artec, à La Ferté-Bernard. Hier, les jeunes ingénieurs provenaient des écoles élémentaires du département. Un challenge disputé entre concentration et fous rires.

Y a de la vie à Artec ! Après les lycéens, mais avant les collégiens puis les étudiants qui concourront au festival de robotique de La Ferté-Bernard, les écoles ont animé la journée d’hier. Un challenge des niveaux élémentaires réunissant plus de 420 élèves du département, venus en découdre sur le thème de la Préhistoire.

Pour les enseignants et leurs troupes, c’est le jour J. « Le résultat d’un long travail pédagogique, constate Catherine Daniel, inspectrice de circonscription. Regardez tout ça, les élèves ont bien travaillé. »

Dans les boxes, chacune des 19 classes se prépare à passer devant le jury, installé dans le gymnase voisin de la salle Athéna. C’est que le robot ou la « machine infernale » doit réussir son examen de passage. L’école Jean-Rostand, de La Ferté-Bernard, est la locale de l’étape. Fabienne Masson et sa classe de CM2 ont bossé avec les CE2 de Valérie Roquin. Les deux profs des écoles participent depuis des années au festival.

Trois minutes

« C’est un long projet qui demande du temps, souffle Fabienne Masson. On a commencé en janvier, avec parfois des séances hors temps scolaire. Le cahier des charges est précis ! »Cette année, les écoles devaient travailler en binômes. L’école fertoise se serait-elle simplifié la tâche en collaborant à l’intérieur du même établissement ? Les deux enseignantes ont joué le jeu, communiquant par messages électroniques, comme l’exige la charte d’Artec. Exposés sur les panneaux, tous les courriers des élèves, recensant les diverses étapes de la conception et de la fabrication des engins.

Aux jeunes festivaliers d’être imaginatifs et d’intégrer à leur machine deux énergies différentes et trois systèmes mécaniques dissemblables. Imaginer un robot est trop compliqué ? Le jury accepte les machines infernales, censées être moins élaborées.

La bonne humeur comme recette du succès

Pour Claude Saussereau et sa classe de CE2-CM1 d’Yvré-l’Évêque, la collaboration s’est faite avec une classe de Lamnay. « Un travail riche pédagogiquement, mais très prenant, juge le maître. C’est pour ça que je leur demande le reste du temps d’être très efficaces ! Il y a eu une vraie motivation sur toute la durée du projet. »

Chaque équipe dispute quatre manches de trois minutes. Respect du thème, esthétique, moyens utilisés… Le jury ne laisse rien passer ! « Attention, on ne prend pas des machines achetées dans le commerce », prévient Philippe Aubry, l’un des juges et ancien prof de technique au lycée de La Ferté.

Sur les grandes tables blanches, divers objets que les machines doivent récupérer et déplacer. Petite concession : chaque machine est télécommandée, alors qu’à partir du niveau collège, fini les câbles, il faut programmer ! Dans les tribunes, les petits font preuve de la même bonne humeur tapageuse que les étudiants qui s’expliqueront à partir de jeudi. L’une des recettes du succès sans doute.

Pierre Boutault, ancien élu et promoteur du festival, savoure : « Quand on a décidé de lancer ce festival il y a 21 ans, pas mal de gens nous ont dit que ça ne marcherait pas. On a montré que ça pouvait prendre à La Ferté. »

Les résultats des compétitions d’hier

Robots : 1. Ruaudin ; 2 et 3. Montfort-le-Gesnois. Design : Beaumont-sur-Sarthe.

Coup de coeur du jury : Montfort-le-Gesnois.

Machines infernales : 1. Lamnay-Yvré-l’Évêque ; 2. Jean-Rostand (La Ferté) CM1-CM2 ; 3. Fay CE2-CM2.

HEI Robot : les étudiants se lancent un défi

Dix futurs ingénieurs de l’école castelroussine vont participer à la Coupe de France de robotique, fin mai. Avec l’envie de faire honneur à leurs couleurs.

Chacun a sa tâche. Sa mission. Entre les spécialistes de la mécanique assistée par ordinateurs, les techniciens de la programmation et ceux qui ont le sens de l’organisation, l’équipe de l’association HEI Robot, présidée par Amandine Houart, est un condensé de talents qui pourraient bien la mener au sommet.

Sur le thème de la Préhistoire

Toutes ses compétences ont en effet été mises en commun afin que l’école d’ingénieurs castelroussine soit, pour la première fois, représentée à la Coupe de France de robotique qui se déroule jusqu’au 31 mai, à La Ferté-Bernard (Sarthe).
« Nous avons voulu tenter l’aventure, explique Amandine. C’est une première, pour nous, mais nous arrivons à bien fonctionner tous ensemble. Chacun fait ce qu’il faut pour s’impliquer au maximum. Il ne s’agit pas de créer quelque chose, comme ça, de notre propre initiative. Il y avait un cahier des charges à respecter. »
Sur le thème de la Préhistoire, les étudiants doivent créer un robot doté d’intelligence artificielle, capable d’aller ramasser des fruits dans un arbre en bois, puis lancer des balles sur une maquette de mammouth, et un second qui saura reconnaître, seul, les couleurs du feu sur une aire de jeu adaptée. Autant de difficultés qu’il a fallu maîtriser de bout en bout, avec des calculs au millimètre.
« Notre premier robot s’appelle Australo. Le second s’appelle Pit’Hei’Que. Nous avons commencé à travailler dessus en janvier. On espère être prêts pour le jour J… »
Tout à fait indépendants, les étudiants n’ont pas eu recours, comme le règlement les y autorisait, à l’aide de leurs professeurs. Ce défi, c’est le leur, du début à la fin.

Christophe Gervais – La Nouvelle République – le 29 mai 2014

21ème festival ARTEC à La Ferté-Bernard cette semaine

« La 21ème édition du festival des arts et technologies ARTEC commence ce lundi, à La Ferté-Bernard. Il accueille chaque année des milliers de visiteurs. 

Chaque soir, à 18 h 30, des concerts s’installeront aux halles Denis-Béalet. Mercredi, le festival offre un show gratuit et en plein air de Gérald de Palmas. Un spectacle de rue, vendredi, et le concert d’Oldelaf, samedi soir, complètent la programmation.

Côté art, en plus des expositions, des ateliers sur le thème de la préhistoire seront proposés à l’office de tourisme et dans les jardins de l’espace jeunesses, de mercredi à samedi, de 14 h à 19 h.

En début de semaine, les écoliers, collégiens et lycéens participeront aux premières compétitions de robotique. Mais la Coupe de France commencera mercredi, avec l’arrivée de quelque 190 équipes d’élèves ingénieurs en compétition.

Du lundi 26 au vendredi 30 mai, à partir de 8 h 30, festival Artec. Entrée gratuite. Renseignements et programme : www.la-ferte-bernard.fr/ »

Ouest France – le 26 mail 2014

La M.O d’Est est modeste

Equipe MO d'EstTu as 10 secondes pour nous dire qui tu es, d’où tu viens, quelle est ton équipe et depuis quand elle participe à la Coupe: Top !

Moi c’est Mickaël Marchand alias DeTapis, ça va avec le nom de famille ! Je suis un ancien de RebuT et afin de faire des robots qui certes marqueront peut-être moins de points mais qui seront plus rigolos, enfin quoiqu’ils sont quand même rigolos ceux là (intervention d’un membre de RebuT : ouais et puis les nôtres ne marquent pas de points….), j’ai monté une équipe qui s’appelle la M.O D’Est car je viens de Mulhouse et c’est dans l’Est et M.O pour Machines Overkill et modeste à l’arrivée.

On est quatre dans l’équipe, une personne qui est plus ou moins chargée de l’organisation, deux mécaniciens et moi qui suis plus électronique. Et c’est notre première participation à la coupe.

Le thème de la préhistoire, ça vous a inspiré quoi à toi et ton équipe pour concevoir le robot ?

Un peu le néant technologique, donc on va essayer de réinventer les choses comme si rien n’existait.

On s’est posé la question : mais les roues ça n’existaient pas ? Qu’est-ce qu’on peut faire ? Du coup on a fait des petits pieds au robot. Et comme on a des moteurs pas-à-pas et bien le robot avance pas-à-pas.

Dans votre robot, qu’est-ce qui fonctionne le mieux ?

La mécanique.

Et qu’est-ce qui fonctionne le moins bien ?

Ce qui n’est pas mécanique.

Vous avez combien de processeurs dans le robot et combien de programmeurs dans l’équipe ?

Pour moi le robot est décomposé en plusieurs parties : il y a le squelette, la partie toute en bois. Il y a tout ce qui est muscle : on a des servomoteurs, c’est les muscles pour les bras et en bas on a des moteurs pas à pas, c’est pour les jambes qui avancent pas à pas. Et donc à l’arrière, bon c’est un peu original normalement c’est dans la tête mais nous on l’a mis à l’arrière, on a le cerveau. Et donc le cerveau, il est composé d’une carte toute faite parce que j’ai pas le temps et c’est tellement plus facile, qui est une « beaglebone » qui est l’équivalent d’un pc, mais en plus petiot et qui a l’avantage de sortir tout ce qu’il faut pour piloter des moteurs et des servomoteurs. Et donc, dans l’espoir que ca marche on le verra peut être rouler. Et ce doit être un des seuls robots qu’on verra marcher !

Combien de filles dans l’équipe et combien de fils dans le robot ?

Une fille.

Oh.. trop…

C’est quoi la plus grosse boulette que vous avez faite durant la préparation du robot ?

La mécanique. Parce que c’est moi qui était en électronique qui a commencé la mécanique et forcément c’est pas compatible…

La stratégie gagnante cette année, c’est quoi d’après vous ?

Pourvu que ca marche !

Vous avez un cri de guerre ?

Pas encore mais bientôt…

Les résultats à l’issue de la première série

Classement à la fin du tour 1
Equipe Ville Pays Pts. Stand
1er SPACE_CRACKERS CASTANET-TOLOSAN France 39 57
2nd RCVA ville-d’avray France 37 86
3ème Université de Reims (R3EA) Reims France 34 127
4ème ENSIM’ELEC Le Mans France 28 115
5ème X-ROBOT Palaiseau cedex France 27 3
6ème ENAC Robotique TOULOUSE France 26 15
6ème OMYBOT ORSAY France 26 67
6ème Quercy Bot Mayrinhac-Lentour France 26 91
6ème INSA Toulouse Toulouse France 26 112
10ème Télécom_Robotics Paris France 25 73
10ème SUSSUS INVADERS Paris France 25 141
10ème Robotech Montpellier Montpellier France 25 8
13ème Coffee Machine Villejuif France 24 94
14ème CESARR Clermont creans France 22 24
15ème Crac2014 Cachan France 21 61
15ème Club Robotique La Garenne – CRLG Les Mesnuls France 21 22
17ème Cybernétique en Nord TOURCOING France 19 171
17ème LinuxTeam Annemasse France 19 128
17ème Groupe ESEO ANGERS France 19 133
20ème robotic system ESCAUDOEUVRES France 18 156
20ème CRIG 3 Villetaneuse France 18 125
20ème EVASION FOLEMBRAY France 18 60
23ème Université de Technologie de Compiègne Compiègne France 17 84
23ème BH Team Belfort France 17 30
23ème BrickStory Issy les Moulineaux France 17 21
26ème Gigot D’Agneau Teloché France 16 117
26ème Eirb’beezarre Talence France 16 33
26ème uART Alsace Gambsheim France 16 9
29ème Huerta-Network BONDY France 15 158
29ème Galiléo villeurbanne France 15 104
29ème PRIGER SAINT ETIENNE DU ROUVRAY France 15 45
29ème CUBOT ISSOU France 15 68
33ème AZBOT Montreuil France 14 81
33ème ERACL2 ECULLY France 14 150
33ème UXSC1 Madrid France 14 20
36ème CRIG 2 Villetaneuse France 13 124
36ème les incesissables Toulouse France 13 32
38ème Mecatrobot2k13 Mantes-la-ville France 12 88
38ème Télécom Physique Strasbourg Illkirch-Graffenstaden France 12 110
40ème ms-robot Chartres France 11 114
40ème Australopithèque – Sikula Robotik TALMONT ST HILAIRE France 11 173
42ème CHOUETTE ROBOTIK CLUB Toulouse France 10 13
42ème ARFIT tours France 10 106
42ème 7robot Toulouse France 10 2
42ème Club Robotique de l’INSA de Strasbourg Strasbourg CEDEX France 10 10
42ème IRON MEND’ Gif Sur Yvette France 10 98
42ème WheelsTeam Colombes France 10 47
48ème ERACL1 ECULLY France 9 149
48ème CRIG 4 Villetaneuse France 9 126
48ème Robot-X Bourges France 9 92
51ème NOVA-Robotics CERGY France 8 111
51ème Poivron Riom France 8 48
53ème Wall-y Romainville France 7 42
53ème Ausbee’done Talence France 7 34
55ème PRIGER 2 SAINT ETIENNE DU ROUVRAY France 6 46
55ème .Leg Montigny le Bretonneux France 6 11
57ème CRoC2014 Châtenay-Malabry France 5 23
57ème Les Karibous Amiens France 5 56
59ème Eirbot Talence France 4 44
59ème Robotek Orleans ORLEANS Cedex 2 France 4 180
59ème Krabi Brest Cedex 3 France 4 153
59ème CRIS – Supmeca Toulon La Garde France 4 1
59ème Club ECAM Lyon France 4 177
59ème MECAPITRONIC BOURG LA REINE France 4 14
65ème PM-ROBOTIX VILLERUPT France 3 41
65ème e-gab Marseille Cedex 20 France 3 174
65ème I2C IFMA-ISIMA Clermont Aubière France 3 172
65ème Scube Team Aix en provence France 3 142
65ème AIR ISEP 1 Paris France 3 51
65ème INTech 2 Evry France 3 6
65ème C-Tronic AUBIERE France 3 63
72ème Nancyborg Villers-les-Nancy France 2 37
72ème Projet & Tech Saint-Etienne France 2 40
72ème Princess’ botik Villers-les-Nancy France 2 38
72ème OPEN CUBE Clichy France 2 85
72ème Zinjanthrope -Sikula Robotik TALMONT ST HILAIRE France 2 175
72ème DaVinciBot Courbevoie France 2 49
72ème OpenSaBot SAVERNE France 2 4
72ème I-Grebot SAINT MARTIN D’HERES France 2 82
72ème Rob&leon TOULOUSE France 2 31
72ème Rob’Otter Talence France 2 43
72ème Les Cools Girls Toulouse France 2 27
72ème ENSTA Robotique Palaiseau France 2 64
72ème Sudriabotik Ivry sur Seine France 2 143
72ème INTech 1 Evry France 2 5
86ème E=EIG’6 La Rochelle France 1 166
86ème EPF-Robotic Sceaux France 1 169
86ème GobGob Technology toulouse France 1 18
86ème RIR ROBOTIQUE 2013 Roanne France 1 121
86ème C.R.A.P. MONTBONNOT SAINT MARTIN France 1 96
86ème ENSSAT Robotique Lannion cedex France 1 39
86ème TDS-Team La Ferté Bernard France 1 77
86ème les giberniots CHUELLES France 1 120
86ème Crysteo Bois D’arcy France 1 75
86ème HacKVINIUM Paris France 1 119
86ème ORiGiNe Evry France 1 17
97ème Sumo-Supelec GIF-SUR-YVETTE CEDEX France 0 80
97ème Skarabi Brest Cedex 3 France 0 154
97ème TTT VILLEURBANNE France 0 116
97ème Les deux R Chatenois France 0 122
97ème Serinus Carquefou France 0 7
97ème ARLV Villeneuve d’Ascq France 0 55
97ème lecoules Toulouse France 0 28
97ème Supaéro RC Toulouse France 0 70
97ème Robotronik Grenoble France 0 26
97ème Eceborg Paris France 0 100
97ème Evolutek Villejuif France 0 93
97ème geonobot LIVRE SUR CHANGEON France 0 76
97ème assor2t2 AVIGNON France 0 145

 

La Coffee machine

Coffe machineTu as 10 secondes pour nous dire qui tu es, d’où tu viens, quelle est ton équipe et depuis quand elle participe à la Coupe: Top !

Je viens de Paris, je suis Thomas Galois (ou Kid). Je fais partie de l’équipe « Coffee machine » qui participe depuis 5 ans à peu près. Mais on est une équipe d’anciens d’Evolutek qui participe depuis très longtemps (et qui organise le barbecue lors de la Coupe de France de Robotique).

Le thème de la préhistoire, ça vous a inspiré quoi à toi et ton équipe pour concevoir le robot ?

Pas grand-chose ! Vu notre robot pas grand-chose : c’est une machine à café donc ce n’est pas tellement d’époque !!!

Dans votre robot, qu’est-ce qui fonctionne le mieux et qu’est-ce qui fonctionne le moins bien ?

Ce qui fonctionne le mieux, je dirais les fresques. Les fresques ça fonctionne très bien. Et ce qui fonctionne le moins bien je dirais les balles parce que l’on n’arrive pas à toutes les mettre à chaque fois. Ou alors non, c’est la balise. Ouais, la balise elle ne marche pas !

Vous avez combien de processeurs dans le robot et combien de programmeurs dans l’équipe ?

Il y a en gros deux « pross » car il y a un processeur plus un FPGA qui a un processeur dedans. Et puis deux programmeurs dans l’équipe… deux, deux et demi… deux et demi on va dire pour une équipe de six.

Combien de filles dans l’équipe et combien de fils dans le robot ?

Dans notre équipe, filles : aucune. Et les fils, alors… 1, 2, 3 attends je vais compter… bon allez une dizaine de câbles. Bon en fait il y a une fille (mais elle est bénévole, mais ça fait monter les stats). Pour les fils : trois pour chaque sharp fois trois neuf, deux pour la tirette, onze, ensuite six pour les servo (deux fois trois) où c’est bizarre c’est les trucs en Y… comment ça compte ? on dit que ça fait six, donc attend, ça fait dix-sept. Les codeurs, il y en a cinq par codeurs ça fait plus dix donc vingt-sept. Plus les moteurs, tu en as quatre (deux par moteur), ça fait 31. Et après il y a l’alim. Alors l’alim c’est le bordel : il y a quatre fils pour aller aux cartes et grosso modo deux fils qui vont à la batterie et après des petits trucs de merde mais on ne les compte pas. On arrive donc à 37 fils.

C’est quoi la plus grosse boulette que vous avez faite durant la préparation du robot ?

Cramer le back light de l’écran ?! ouais ! En fait pas que le rétroéclairage, tout l’écran… plutôt toute la petite carte qui gère l’écran. Ça a fumé !

La stratégie gagnante cette année, c’est quoi d’après vous ?

C’est la stratégie T1. Ouais ouais c’est la T1 !

Et c’est quoi la stratégie T1 ?

Oh bah elle va poser les fresques et après elle va lancer les lances et après elle va pousser quelques feux par çi par là quand elle fait le tour de la table. Et après elle attend quarante-cinq secondes que le match se termine pour tirer le filet ! Pas de fruitmouth.

Vous avez un cri de guerre ?

Non.

Vous avez dit bénévoles ?

Chaque année, ils sont, comme vous, au rendez-vous à la Ferté-Bernard pour vivre une aventure extraordinaire. Mais de qui s’agit-il ? Mais des bénévoles bien sûr ! Cette année ce sont 73 bénévoles qui sont disponibles pour vous accueillir, vous accompagner, arbitrer les matchs, remettre en ordre les éléments de jeux, identifier les robots qui recevront un prix,… Bref, nous vous proposons un rapide tour des différents postes pour vous familiariser avec chacun d’eux.

Les anges-gardiens 

Ils vous présentent les lieux, vous emmènent sur vos à votre arrivée. Ce sont également eux qui viennent vous chercher pour vous accompagner en arrière-scène. Qui est-ce ? Bien sûr ce sont les anges-gardiens ! Cette année, ce ne sont pas moins de douze anges-gardiens qui sont présents pour s’occuper de vous. Et quand on interroge les chefs anges sur une anecdote, voici leur réponse « … » Un ange passe !

Les arbitres

Vous les croisez aux homologations mais également sur les matchs et ce sont les seuls bénévoles de l’organisation à ne pas porter les t-shirts jaune. De qui parlons-nous ? Mais des arbitres ! Les arbitres ne sont pas des solitaires, aussi vous les croiserez toujours en binôme. Leur rôle pendant la Coupe de France de Robotique : vérifier que le règlement est bien respecté et faire en sorte que tout se passe bien. Le fair-play est le maître mot.