La face cachée du Moon Village

Les trophées de robotique 2017 approchent à grands pas. Dans un peu moins de 3 semaines, le 18 mars prochain à la cité de l’espace, les robots des différentes équipes inscrites se disputeront la victoire dans un décor de base lunaire. Fusées, soutes de navettes, zones de stockages, minerais … autant d’éléments conçus, assemblés et décorés par l’équipe du Club 7Robot de l’ENSEEIHT (École Nationale Supérieure d‘Électrotechnique, d’Électronique, d’informatique, d’Hydraulique et des Télécommunications). Depuis 3 années, avec le soutien et la confiance de Planète Sciences, le club assure la réalisation de l’aire de jeu, élément centrale des trophées et de la coupe de France de robotique. Depuis 3 mois, les membres du club tentent de suivre au mieux les consignes imposées par le cahier des charges édité par Planète Sciences, ce qui n’est pas toujours chose aisée car il s’agit de passer d’un objet imaginé à un objet réel.


Cette année une des grandes nouveautés vient du fait que la surface de l’aire de jeux n’est pas entièrement peinte mais recouverte par un support imprimé en 2 parties. Outre les possibles problèmes de raccords, cette nouveauté a amené de nombreuses questions. Comment faire en sorte que le revêtement soit amovible pour qu’il ne soit pas abimé lors des montages et démontages de la table ? Comment faire en sorte que celui-ci soit bien fixée et bien à plat pour ne pas handicaper la progression des robots ? Est-ce que le revêtement ne risque pas d’être abimé par l’action d’un robot ? … Autant de questions qui aboutissent à des choix techniques qui s’avéreront judicieux, ou non, seulement le jour même des trophées, dans les conditions réelles.

Une chose est sûre, alors qu’ils préparent également leur robot pour la coupe de France, l’équipe de 7Robot aura encore fait de son mieux cette année pour que l’aire de jeu soit parfaitement fonctionnelle et livrée dans les temps.

Planète Sciences Occitanie remercie dès à présent les membres de 7Robot pour le temps qu’ils investissent dans ce projet et la qualité de leur travail.

Merci à Julie Fouan, Adrien Bourgeade, Aymeric Mottay, Daniel Loche, Nicolas Berling, Thibaut Boissin, Pierre Labrunee, Grégoire Martini et Grégoire Le Goff.