Journal de bord


Lundi 30 et mardi 31 mars

L’édition 2009 s’est achevée en ce début de semaine.

Difficile mise au point des véhicules solaires pour les élèves de la 5ème du collège Constant Chlore : le petit été de mars se termine et le soleil se fait plus rare. Le recours à l’halogène de 500W devient nécessaire pour tester le bon fonctionnement des Limars. L’avantage écologique de tels véhicules devient alors discutable ;o) !

Les élèves de l’école Joinville de St Georges de l’Oyapock, artistes dans l’âme, se sont appliqués à rendre les ailerons de leur fusée à eau les plus colorés possible : le patchwork ci-dessous en est un témoignage éloquent.

Merci à donc à tous les élèves ayant participé cette année et rendez-vous en 2010 pour la 3ème édition qui se déroulera le long des berges du bas Maroni !

Samedi 28 mars

Les derniers élèves du collège Constant Chlore n’ayant pas pu bénéficier d’un atelier la semaine précédente ont été accueillis au collège, sur une base de volontariat, par les animateurs.

Un premier groupe "planchait" sur le rôle essentiel que jouent les satellites sur les questions de surveillance de l’environnement tandis que les élèves de l’autre classe réalisaient et lançaient des microfusées...

L’après-midi, l’équipe partie rechercher l’exposition laissée à Oiapoque mercredi, a pu constater que la fusée à eau faisait désormais partie des trophées de l’école !

Vendredi 27 mars

Second et dernier jour d’activités pour les élèves du premier cycle de l’école Sulny : la mise à poste des satellites par le biais de fusées hydropneumatiques s’est déroulée de manière nominale !

Jeudi 26 mars

Les élèves de l’école maternelle Sulny de St Georges de l’Oyapock ont profité du passage de l’équipe d’animation !

Ils ont pu ainsi réaliser des maquettes de satellites, des fusées à eau et découvrir, pour les plus petits, ce que pouvait être un voyage en fusée.

Mercredi 25 mars

C’est à 10 mn de pirogue de St Georges en amont du fleuve et sur la rive brésilienne que l’équipe de l’Espace au Fil du Fleuve (voir la rubrique Itinéraire pour la situation) s’est rendue.

Des microfusées, des fusées à eau et des planeurs ont donc été construits par des élèves de l’école Joaquim Nabuco d’Oiapoque. Les animations étaient attendues et l’accueil très chaleureux par l’ensemble des élèves de cette école, rejoints par d’autres venus des établissements environnants. Malgré les difficultés liées à la langue, la présence de nombreux traducteurs improvisés a permis des réalisations à la hauteur de leurs homologues français et des vols de grande qualité.

Rendez-vous avait été donné aux habitants, au stade, pour les lancements. Résultat : les animateurs n’avaient sans doute jamais lancé devant un public aussi nombreux et enthousiaste !

Mardi 24 mars

Derniers ateliers pour les plus grands de l’école Joinville ! A noter que cette école avait sans doute été conçue sur 2 étages pour permettre le lancement des planeurs réalisés à partir du balcon du 1er étage !

Enfin, pour le plaisir des yeux, les photos du ballon expérimental lâché mercredi dernier de Camopi et dont nous avons reçu les clichés pris de l’hélicoptère aujourd’hui.

Lundi 23 mars

La pirogue se rendait en ce début de semaine à l’école primaire de Joinville de St Georges de l’Oyapock. De nombreuses activités ont pu être menées pour les plus grands dont, par exemple Construits ton satellite, fusées à eau, microfusée ou la réalisation de planeurs...

Le conte Une drôle de fusée rédigé par les élèves de la classe de 6ème 4 du collège Saut-du-lièvre de Bischwiller en Alsace a pu être lu à la fin de l’atelier sur la construction des satellites et a permis, ainsi, d’aborder la notion d’apesanteur et de vide mentionnés à la fin de l’histoire !

Dimanche 22 mars

Cette journée s’est approximativement déroulée à l’inverse du dimanche 15...

Samedi 21 mars

Journée de "repos" et de pêche le long du parcours ramenant l’équipe de Trois Sauts à Camopi..."Seulement" 6h30 de pirogue (donc 2h00 de moins qu’à l’aller) ont permis d’atteindre la destination. En effet, la pirogue descendait cette fois l’Oyapock ! Ainsi, une moyenne de 23 km/h a été constatée contre 18 lors de la montée.

Vendredi 20 mars

En raison d’une cérémonie Wayampi imprévue, les activités n’ont pas débuté avant 10h00 le matin. Cependant, les 4 ateliers ont rencontré un franc succès.

Par exemple, pour la trentaine d’élèves présents chez les plus jeunes, la mission du voyage dans l’espace a beaucoup plu même si jugée un peu courte ; en plus des élèves, une dizaine de parents s’étaient joints à eux pour assister à cette animation.

Pour les plus grands, des constructions de planeurs, de fusées à eau et de microfusées étaient au programme.

Les élèves du village de Roger et de Yawapa avaient rejoint ceux de Zidock pour participer aux animations. Les fusées à eau ont été lancées une seconde fois sur la plage de Roger car des enfants voulaient que leurs parents puissent assister aux vols de leur véhicule hydropneumatique.

Jeudi 19 mars

Cette journée a été dédiée dans son intégralité au transfert de Camopi vers Trois Sauts. Partie à 9h00 après un changement de pirogue pour cause de volume de matériel trop important, 8h30 de navigation ont été nécessaires pour parcourir les 167 km séparant Camopi du village de Zidock. Avec Yawapa et Roger, ces trois villages constituent le site de 3 sauts, dernier endroit habité par les amérindiens Wayampi sur l’Oyapock accueillant des élèves.
Le voyage s’est plutôt bien passé ; un saut a quand même nécessité la mise à l’eau de la majeure partie des passagers pour "aider" la pirogue à surmonter la difficulté.

Mercredi 18 mars

Journée exceptionnelle car, ce mercredi a vu à Camopi, le départ d’un ballon expérimental devant un public très nombreux (que ce soient les villageois, les élèves ou les "officiels" du CNES et de l’Education Nationale venus spécialement pour cette journée). La télémesure est de bonne qualité et les données envoyées par l’émetteur embarqué à bord de la nacelle devrait permettre aux élèves impliqués dans le projet et ayant réalisé la nacelle, de produire des analyses ultérieures, riches !

Après le lâcher du ballon, les 4 "Limars" (petits véhicules exclusivement alimentés par des cellules solaires), réalisés par une dizaine d’élèves de 4ème et de 3ème de l’annexe du Collège Constant Chlore, se sont affrontées lors de courses de vitesse et d’obstacles...Une activité extraordinaire sous les rayons solaires !

Mardi 17 mars

Dernière journée d’animations avec les plus grands de l’école primaire.

La séance d’astronomie a permis d’observer, à l’aide d’une lunette, et de manière indirecte, le soleil. Cela a aussi été l’occasion de découvrir la multitude d’objets célestes au dessus de nos têtes...

Fusées à eau, microfusées et planeurs ont aussi été le point de conclusion, devant l’ensemble des élèves de l’école et des villageois venus assister aux lancements et aux vols, de cette matinée réussie !

Lundi 16 mars

Première journée d’animation pour les écoliers de Camopi ! C’était d’abord aux plus petits de découvrir les thématiques de l’espace et de l’astronomie.

Pour la 1ère classe de moyenne-grande section, l’exercice était ardu puisque pour certains, cela ne faisait que quelques semaines qu’ils fréquentaient l’école et qu’ils entendaient donc parler de manière continue le français.

Il s’agissait donc pour les animateurs d’être très clairs et succincts dans le déroulement des animations et d’enchaîner des petites séquences afin de garder l’attention du groupe, par exemple : décollage d’une petite fusée, quelques images de la Terre, l’habillage d’un cosmonaute et bien évidemment la chanson de la fusée Ariane 5 étaient donc au menu.

Enfin, l’intervenant en Langue Maternelle et l’Atsem ont traduit respectivement en Teko et Wayampi un conte intitulé "Une Belle Aventure" écrit pour un élève de la classe de 6ème 4 du collège Saut-du-lièvre de Bischwiller en Alsace. En effet, cette classe avait envoyé, avant le départ de l’équipe d’animations, quelques histoires courtes sur la thématique de l’espace afin qu’elles puissent être lues au fil du fleuve Oyapock.

L’expérience de cette lecture était intéressante même si des illustrations auraient été bienvenues pour soutenir l’attention des très jeunes élèves. D’autre part, certaines traductions sont parfois compliquées : par exemple, un compte à rebours à partir de 30 est difficile dans des langues où la numération se fait généralement à partir de "l’homme" qui est une forme de base 20 (10 doigts aux mains et 10 doigts aux pieds).

Les autres classes ont réalisé des fusées à eau et des planeurs. Un lancement collectif avec l’ensemble de l’école et des habitants proches a eu lieu vers 12h30 !

Dimanche 15 mars

Ce jour de "repos" a permis à l’ensemble de l’équipe, avec le matériel d’animation prévu pour une semaine, de se rendre à Camopi.
Après une vingtaine de kilomètres de piste pour rejoindre Saut-Maripa, la pirogue a été chargée avec les 4 à 5 m3 de matériel nécessaires dont 2 bouteilles d’hélium prévues pour un lâcher de ballon expérimental à Camopi mercredi 18 mars.
3h30 de pirogue ont été nécessaires aux 10 passagers pour parcourir la centaine de kilomètres séparant Saut-Maripa de Camopi !

Samedi 14 mars

Malgré le fait que les élèves ne travaillent habituellement pas le samedi, le message était bien passé et l’enthousiasme était au rendez-vous ! Les jeunes ont donc réalisé des microfusées sur les deux créneaux de la matinée et d’autres se sont penchés sur les photos des satellites, pour en retirer la "substantifique moëlle" !
Un travail d’équipe a permis d’être efficace dans la réalisation des fusées et de pouvoir les lancer toutes dans la matinée.

Vendredi 13 mars

Deuxième journée au collège Constantin Chlore pour 6 ateliers dans la journée ! Début des cours à 7h30 : c’est plus tôt qu’en métropole mais c’est aussi parce que le jour se lève tout au long de l’année aux alentours de 6h30 le matin et que le soleil se couche vers 18h30 le soir...

Les élèves ont donc réalisé des maquettes de systèmes solaires qu’il a fallu dimensionner correctement, des satellites dont il a fallu comprendre le fonctionnement au préalable et pour lesquels la tenue aseptisée était de rigueur !
Enfin, un groupe s’est penché sur le rôle des satellites et ont pu étudier de nombreux clichés venus de l’espace.

Jeudi 12 mars

C’est au collège Constantin Chlore de St George de l’Oyapock que s’est rendue l’équipe aujourd’hui. Deux classes d’élèves de 6ème ont réalisé dans le matinée des planeurs après avoir étudié les limites de l’atmosphère et les différences entre lanceurs et avions...

D’autres élèves ont pu aussi, au cours de cette matinée, découvrir l’espace profond et appréhender le très vaste terrain de jeu des astronomes ! Enfin, des lunettes d’astronomie simplifiées ainsi que des fusées à eau ont été réalisées l’après-midi.

Stéphanie, élève de la sixième 3G a aussi réalisé une photo de son collège et vous invite à la découvrir en suivant le lien qui est pointé dans la rubrique "Itinéraire" !

Mercredi 11 mars

Partis à 7h30 de St Georges de l’Oyapock en direction de Trois Palétuviers, l’équipe d’animation s’est arrêtée en chemin pour prendre à son bord les 2 élèves de l’école de Tempack ainsi que l’enseignante et l’aide de l’école.

Sur site, les enfants de l’école de Trois Palétuviers avaient été rejoints par les enfants de l’école de Ouanary, située plus en aval du fleuve Oyapock. Pour être en cohérence avec la marée, les élèves de Ouanary sont partis après le repas de midi.

Au programme de la matinée : plus d’une vingtaine de fusées à eau, une dizaine de microfusées...tandis que l’après-midi, voyage dans l’espace avec les plus petits et astronomie pour les plus grands !

Avant le 11 mars

L’équipe s’est consacrée à la formation d’enseignants venus pour enrichir leurs connaissances dans le domaine des activités spatiales et en astronomie à St Georges de l’Oyapock.

Une part importante du temps a aussi été consacrée à l’inventaire et au conditionnement du matériel (2 jours environ).



 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contact | mentions legales