Microfusée

Historique

La microfusée existe en France depuis la fin des années 1970. Fabriquée en matériaux simples et légers (carton, balsa, ...) et propulsée par un propulseur à poudre agréé, elle a très rapidement convaincu les animateurs par ses atouts pédagogiques et ludiques. Aujourd’hui, plus de 50 000 microfusées sont lancées en France chaque année.

Objectifs du vecteur

Cette activité s’oriente principalement vers les jeunes de 7 à 13 ans.

Les microfusées, permettent de s’initier sans danger aux paramètres qui régissent le vol d’une fusée. Elles peuvent s’élever jusqu’à 150 mètres d’altitude avant de redescendre au sol sous parachute. Ainsi, en toute sécurité, on peut tester différents modèles de fusées, jusqu’aux fusées les plus folles pour comprendre, par la pratique, les lois de l’aérodynamique.

Mais la microfusée n’est pas qu’une activité technique. Elle doit permettre aussi de faire de l’initiation à l’espace, de sensibiliser les jeunes (et les moins jeunes) aux enjeux des activités spatiales et pourquoi pas donner l’envie de poursuivre sur la réalisation d’un projet minifusée, fusée expérimentale ou bien encore les grandes sœurs que sont la fusée Ariane et toutes les autres...

Les éléments constitutifs de la microfusée

La charge de dépotage du moteur permet après la phase de propulseur d’éjecter la coiffe et de libérer le ralentisseur.

La microfusée peut être fabriquée avec des matériaux simples légers (corps et ailerons en carton, coiffe en bois balsa, suspentes de ficelle, parachute en plastique de sac poubelle !).

La bourre (boule de coton ou d’aluminium) est placé entre le propulseur et le parachute pour que le dépotage ne brûle pas le parachute ou les suspentes.

Mise en œuvre

Les microfusées sont mises en oeuvre par une personne agréée. Planète Sciences et Les Francas sont les deux organismes habilités à délivrer cet agrément après une formation de 3 jours.

Le lancement peut être effectué sur un terrain de la taille d’un terrain de foot, après avoir obtenu une autorisation de présence du propriétaire du terrain.



 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contact | mentions legales