accueil espace > Activités > Fusée à eau > Construire une fusée à eau

Construire une fusée à eau


Éléments constituant la fusée à eau

Le corps de la fusée est une bouteille de boisson gazeuse (en PET).
C’est le réservoir d’eau et d’air sous pression, et la tuyère du propulseur.

Vous pouvez ajouter des ailerons et une ogive pour rendre la trajectoire plus stable.
Les ailerons sont en balsa (bois léger), en carton fort ou en plastique.
Pour l’ogive, on peut découper le haut d’une seconde bouteille (avec un cutter ou des bons ciseaux).
N’oubliez pas de décorer la fusée ou d’y apporter une touche personnelle.

Assemblage des ailerons au réservoir

Il y a plusieurs solutions pour fixer des ailerons sur le corps de la fusée.
La plus simple consiste à découper la partie cylindrique de la seconde bouteille, et de la placer à l’arrière de la fusée pour y fixer les ailerons. Sinon, les ailerons doivent suivre la forme du réservoir.

Il ne reste plus qu’à scotcher ou coller (néoprène, pisto-colle), sans abîmer le résrevoir (attention si vous utilisez de la colle chaude).

Bouchon de gonflage

Il faut trouver un système permettant une mise sous pression. Un bouchon s’ajustant en force au diamètre de la bouteille, et une valve de vélo que l’on insère dans le bouchon de manière étanche, constituent le système le plus simple.
Pour le bouchon, le liège peut convenir, mais les bouchons tronconiques en caoutchouc utilisés en chimie sont idéaux.
Pour la valve, une aiguille de gonflage des ballons peut être facilement insérée dans le bouchon.

Mise en place pour le lancement

Pour le lancement de la fusée à eau, il faut :
- Une pompe de vélo (un modèle à pied, avec un manomètre) ;
- Une rampe de lancement (pour contrôler l’instant et la direction du décollage).

Une rampe de lancement simple consiste en la mise en place d’une tige métallique dans le sol. Un morceau de paille fixée le long du corps de la fusée lui permet de rester en position verticale pendant l’accélération, avant que les ailerons soient efficaces.

Après avoir rempli le réservoir d’un tiers d’eau, inséré le bouchon et mis la fusée sur sa rampe, il ne vous reste plus qu’à pomper jusqu’à ce que la pression à l’intérieur de la bouteille devienne suffisante pour faire partir le bouchon : la pression est telle, que le bouchon est éjecté avec la masse d’eau contenue dans la bouteille. Le manomètre de la pompe vous permettra de vous rendre compte de la pression dans la bouteille : on atteint sans difficulté les 5 bars !
Il est conseillé de prendre quelques précautions si vous tentez de passer les 5 bars de pression : en effet, l’éclatement d’une bouteille peut se révéler dangereux.

Pour aller plus loin

Les fusées à eau
Note technique Planète Sciences, V2.3, 2010
Fusées à eau lumineuses
Note technique Planète Sciences, V1, 2003
fusees.free.fr
fuzeao.free.fr
fuseao.wordpress.com
alain.juge.pagesperso-orange.fr
perso.numericable.fr/fbouquetbe63/gomars
teaser.fr/ mzirnheld/japon/divers/fuseo.htm
ericabgrall.chez.com/fusee/plande.htm
cjh.polyplex.org/rockets/
h2orocket.com
et.byu.edu/ wheeler/benchtop


 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contact | mentions legales