accueil espace > Activités > Ballon expérimental

Ballon expérimental

Historique

Le CNES et Planète Sciences mettent en oeuvre des ballons stratosphériques expérimentaux depuis 1992, notamment dans le cadre de l’opération scolaire "Un Ballon pour l’Ecole" (UBPE).

Objectifs du vecteur

Le ballon embarque une nacelle de moins de 2,5 kg remplie d’expériences pour pouvoir mieux comprendre notre atmosphère jusqu’à 40 km d’altitude.

Comment vole un ballon expérimental ?

Un ballon expérimental est un véhicule capable de se déplacer dans l’atmosphère sur une grande distance au gré des vents et atteindre des altitudes élevées : jusqu’à 40 km ! Il permet ainsi le survol de la Terre et son observation ou l’exploration de l’atmosphère.

Le ballon est composé d’une enveloppe de latex gonflée à l’hélium qui possède les propriétés d’être plus léger que l’air et d’être ininflammable.

Grâce à la poussée d’Archimède, le ballon s’élève dans l’atmosphère.
Plus il monte, plus la pression de l’air autour de lui, diminue. L’hélium occupe alors de plus en plus de volume : le ballon se dilate et finit par éclater.

A ce moment, la chaîne de vol redescend vers la terre. Le parachute inséré initialement "en sapin" entre l’enveloppe du ballon et le réflecteur radar, joue alors son rôle de frein.

La durée totale du vol se situe entre 2 et 4 heures.

Mise en œuvre

Le lâcher d’un ballon nécessite la présence d’un aérotechnicien, formé par Planète Sciences. Le terrain n’a pas besoin d’être grand (un cour d’école convient) mais le lâcher doit être déclaré à l’Aviation Civile.

Pour aller plus haut

Cahier des charges Ballons expérimentaux
v9, 2009
Caractéristique de l’atmosphère, mécanique du vol
v3, 2004
Table de l’atmosphère
v2, 2009
Que peut-on faire avec un ballon ?
Pédagogie, expériences scientifiques
Histoire des ballons sondes et stratosphériques
2006
Hélium, un peu de culture
v2, 2006


 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Contact | mentions legales