Secteur Astronomie de Planète Sciences > Le Télescope Jean-Marc Salomon > Présentation > Hommage à Jean Marc Salomon

Présentation du Téléscope Jean-Marc Salomon

« Coupole astronomique de la Sorbonne, début des années soixante-dix. »

Comme elle est passionnante, la vie vue depuis cette tour qui domine tout Paris !

Surtout quand on a dix-huit ans !

Nous sommes quelques-uns uns à y avoir inventé l’Association Astronomique de Paris en Sorbonne. On y rêve de mesurer l’âge des amas d’étoiles, on y construit des télescopes et des photomètres, on y réinvente la pédagogie par projet. Bien sûr, de temps en temps, il faut bien redescendre et traverser la rue Saint Jacques pour aller en cours au Lycée Louis Le Grand, mais force est de constater que le Palais de la Découverte où balbutie la Fédération Nationale des Clubs Scientifiques nous fait bien plus vibrer. Cette Fédération Nationale des Clubs Scientifiques dans laquelle nous nous impliquons, c’est elle qui changera de nom en 1977 pour devenir l’Association Nationale Sciences techniques Jeunesse. De toute notre petite bande, Jean Marc Salomon était le plus décidé. Il avait très tôt compris que l’avenir n’appartient qu’à celui qui en décide et s’engage dans l’action. Il a foncé dans le Palais de la Découverte et l’animation scientifique comme il fonçait chaque fois qu’une porte pouvait utilement être ouverte. De cette énergie, alliée à celles de quelques autres amis, est née l’astronomie à l’ANSTJ. Et ce n’était qu’un début ! L’informatique, l’action régionale et internationale étaient aussi de ses chevaux de bataille : le réseau STJ doit énormément à la force et aux convictions de Jean-Marc.

Mais, à mes yeux, le plus important n’est pas ce que l’animation scientifique ou l’ANSTJ lui doivent… Le plus important c’est ce que nous, ses amis, lui devons. Combien de fois, Jean-Marc nous as-tu bousculés, mis au pied du mur et par-là même permis de nous dépasser, d’oser tenter, et souvent, au bout du compte, de nous trouver.

Le 28 octobre 1981, un accident de voiture a brisé cette énergie.

Près de vingt ans plus tard, s’ouvrent ce télescope et ce centre astronomique auxquels est associée la mémoire de Jean-Marc. A vous qui allez en profiter, nous souhaitons bien sûr que ces outils vous donnent une meilleure vision de l’univers. Sans doute, vous donneront-ils aussi l’occasion de travailler en équipe, de découvrir le plaisir de partager et de faire partager : ces valeurs étaient celles de Jean-Marc et c’est avec cet esprit que ce centre a été conçu. A vous maintenant d’en tirer le meilleur profit".

Olivier Las Vergnas, Octobre 2000.